Santé

Démographie médicale

Les travaux menés par l’Agence Scalen s’inscrivent dans le cadre du Contrat Local de Santé de la Métropole du Grand Nancy et affichent comme objectif d’établir une connaissance géographique fine de l’offre de soins de ville en constituant une base de données avec le concours des différents partenaires de la santé. Ce travail permet également d’identifier les problématiques spécifiques en matière d’ordre de soins de premier recours au regard des évolutions en cours :

  • Une demande de soins en croissance constante.
  • Un corps médical qui se féminise, se séniorise, avec une part de retraités actifs qui augmente, et des départs en retraites qui s’accentuent.
  • Des modes d’exercer qui évoluent avec moins de jeunes médecins qui choisissent le libéral et une volonté de se regrouper et de travailler moins.
  • Une offre de soins médicale globalement insuffisante au niveau national avec une baisse des généralistes qui devrait se poursuivre jusqu’en 2025.

Santé /Bien-être dans la Métropole du Grand Nancy : Benchmark sur les indicateurs et démarches

Dans le cadre de son Projet métropolitain, le Grand Nancy a identifié la santé des habitants comme un axe stratégique et transversal de ses politiques publiques. Elle est ainsi au coeur de son nouveau contrat local de santé et de plusieurs projets phares : Grand Nancy Thermal, Des hommes et des arbres (projet lauréat de l’appel à manifestation d'intérêts « Territoires d'innovation de grande ambition »), le PLUi-HD, la préfiguration d’une zone à faible émissions, etc. Afin d’accompagner cette dynamique vers un territoire à « santé positive », l’Agence Scalen a mis en place un observatoire métropolitain Santé & Bien-être. Après avoir réalisé une recherche exploratoire sur les indicateurs 
reflétant le bien-être et la qualité de ville, l’Agence a poursuivi les travaux de préfiguration de l’observatoire, qui se formalisera en 2020 par la réalisation d’un Atlas Santé & Bien-être. Ce dernier présentera l’état de santé des habitants,  l’offre sanitaire et le recours aux soins. Le cadre de vie et les déterminants environnementaux favorables à la santé y seront également appréhendés, de même que les impacts sanitaires du changement climatique (vagues de chaleur, allergies,
etc.) et les modes de vie.

Développement de la webcarto de l'offre de soins de proximité à l'échelle de la Métropole du Grand Nancy

Véritable outil de connaissance des territoires en matière d’offre de soins de santé, la web cartographie permet d’avoir
une connaissance fine (à l’adresse) de la répartition des professionnels de santé du département Meurthe-et-Moselle.
À l’échelle des communes de la Métropole du Grand Nancy, une évolution de l’offre à l’adresse par rapport à l’année précédente est également proposée. Désormais, des indicateurs composites permettent d’avoir une analyse rapide du niveau de développement humain (IDH-4) et d’offre de soins dans les communes. Des portraits de territoire sur la socio-démographie, le niveau de vie et l’offre de soins viennent enrichir la web cartographie. Ils sont disponibles en format PDF et à l’échelle des EPCI et des communes.

Expérimenter une organisation collective des professionnels de santé en lien avec les besoins de la population du territoire

Dans le cadre d’une démarche expérimentale menée à l’échelle du Grand Est, l’Agence régionale de santé (ARS) a retenu 3 sites expérimentaux pour mettre en place une nouvelle organisation territoriale en matière de soins de proximité : Strasbourg, Troyes et Nancy. 
L’Agence Scalen, mobilisée pour mener l’analyse sur la Métropole du Grand Nancy, a proposé un schéma d’organisation collective des professionnels de santé en lien avec les besoins de la population du territoire métropolitain. Dans un premier temps, l’Agence a croisé les caractéristiques de la population, l’offre de professionnels de la médecine de ville tout en tenant compte du vieillissement, la structuration du territoire et l’identification des projets en cours. Puis dans un deuxième temps, une analyse multicritères a permis d’identifier et de hiérarchiser des secteurs propices à l’exercice
coordonné de soins de proximité, qu’ils s’agissent de réseaux de proximité (RSP) ou de maisons de santé (MSP), tout en précisant la nature des spécialités dont la présence est souhaitable afin d’assurer une bonne couverture du territoire.
L’analyse montre que le Grand Nancy est marqué par un maillage très dense et revêt une très bonne accessibilité 
géographique en professionnels de santé libéraux. Cependant les spécialistes et les médecins généralistes sont vieillissants, un constat partagé voire plus prononcé qu’à l’échelle régionale et nationale. Par ailleurs, la répartition des professionnels de santé est plutôt adaptée aux besoins de la population. A noter que dans les communes de l’Est où la population est en croissance et qui connaissent un vieillissement démographique, l’offre est relativement faible par rapport aux besoins de la population.

Diagnostic préalable à la réalisation du contrat local de santé du PETR du Lunévillois

L’Agence Scalen a accompagné le PETR du Lunévillois pour élaborer le diagnostic de son premier Contrat local de santé (CLS). Les contrats locaux de santé sont des outils de territorialisation de la politique de santé qui déclinent les priorités du Projet régional de santé (PRS) au niveau local en tenant compte des besoins identifiés sur leur périmètre l’intervention.
Réalisé sur un territoire étendu de 159 communes reparties sur 4 EPCI, ce diagnostic a permis de faire émerger plusieurs problématiques de santé liées à l’offre de soins mais aussi aux spécificités territoriales du territoire étudié :
• Une bonne qualité de vie liée à un faible taux d’artificialisation, un patrimoine architectural important, un bon développement des structures sportives.
• Une baisse démographique liée à un solde migratoire négatif et à un solde naturel pratiquement nul, un fort vieillissement et des densités de population faibles notamment à l’Est du territoire.
• Des logements souvent sous-occupés avec un fort isolement des personnes âgées. 
• L’inconfort des logements et la précarité énergétique constituant des facteurs de risques sanitaires importants pour le territoire.
• Des fragilités sociodémographiques et économiques ressenties différemment selon les EPCI et les communes avec une fragilité plus marquée à l’Est lunévillois.
• Une fragmentation de l’offre de santé entre un territoire urbanisé ou semiurbanisé à l’Ouest et un territoire très
rural à l’Est.
• Un état de santé résultant des fragilités existantes mises en évidence et marqué par une surmortalité.
• Une démographie médicale fragilisée par une offre faible dans les territoires plus ruraux accentué par un vieillissement des praticiens.
• Une nécessaire prise en compte de la santé mentale et des addictions avec notamment le développement du Conseil local en santé mental. 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation.