Villes moyennes et bourgs structurants

Les villes moyennes et les centre bourgs jouent un rôle majeur dans le maillage territorial. À ce titre, leur revitalisation constitue un enjeu important. C'est la raison pour laquelle, l'État, la Région Grand Est et le Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle ont lancé leur dispositif partenarial pour soutenir des démarches globales en faveur du dynamisme des villes moyennes et des bourgs structurants. 

Redynamisation des centres-bourgs de Pagny-sur-Moselle et Dieulouard

En 2018, l'Agence a accompagné les communes de Pagny-sur-Moselle et de Dieulouard dans le cadre de la stratégie de soutien proposée par la région Grand Est pour la revitalisation des Bourgs structurants en milieu rural (BSMR). Sur chacune des deux communes, l'Agence a mené une analyse dont l'objectif est de mettre en oeuvre une stratégie d'intervention afin de leur redonner une nouvelle attractivité et une nouvelle identité territoriale face aux enjeux économiques, sociologiques et urbains. Cette analyse repose sur 4 phases : 

  • un diagnostic territorial et des enjeux de revitalisation ;
  • des scenarii de centre-bourg ;
  • un plan guide (schéma global d'aménagement et de revitalisation) ;
  • une feuille de route (programme d'actions chiffré et modalités de mise en oeuvre). 

En 2018, pour le "diagnostic et enjeux", le contexte territorial et urbain a été analysé à partir des données des observatoires animés par l'Agence, mais aussi des analyses "terrain". Cette première phase de travail a été l'occasion d'échanger avec l'ensemble des acteurs et être dans une écoute permanente pour une co-construction du projet. De nombreux acteurs ont été consultés : la Communauté de communes du bassin de Pont-à-Mousson, le PETR Val de Lorraine, l'EPFL, le Conseil départemental 54, l'ARS, l'UDAP 54, etc. Des balades urbaines avec les élus ont été organisées, ainsi qu'une enquête auprès des habitants, des interviews des commerçants, des ateliers de travail avec les associations sociales, culturelles et sportives des communes. Un concours de dessin "Dessine ton village" avec les écoles de Dieulouard a également été organisé. 

Les enjeux abordés pour ces analyses de redynamisation sont pluriels : 

  • Le maintien et le développement d'une offre de services et d'équipements reposant sur une mutualisation et une coordination à l'échelle de la CCBPAM. 
  • L'amélioration du cadre de vie en travaillant sur les espaces publics. 
  • Les problématiques de l'habitat dans le centre ancien en lien avec les enjeux patrimoniaux, lutte contre l'étalement urbain, vacance, habitat dégradé et développement d'une offre de logements adaptée aux besoins des populations. 
  • La mixité et les liens sociaux à travers des espaces publics de qualité. 
  • La redynamisation du commerce et des services de proximité en définissant une stratégie de développement commercial réfléchie à l'échelle de la CCBPAM et/ou du bassin de bie. 

Au cours de l'année 2019, l'Agence mène une démarche similaire à Baccarat. 

 

Cœur de Ville de Lunéville : Action cœur de ville

L’Agence Scalen a réalisé, en 2015, le premier volet de l’étude du Cœur de ville de Lunéville, c’est-à-dire la réalisation d’un diagnostic et l’identification des orientations stratégiques, qui a permis de poser, au travers d’ateliers, un diagnostic actualisé sur les problématiques du centre ancien dans toutes ses composantes. Des objectifs prioritaires et des secteurs à forts enjeux ont ainsi été définis.

En 2016, l’Agence a finalisé cette mission en proposant un projet d’aménagement global sur le centre ancien. Ce projet propose de mettre en œuvre un ensemble d’actions de requalification qui traite conjointement les problématiques de l’habitat, les espaces publics, l’action commerciale, la politique de stationnement et de déplacement.

S’appuyant sur les réflexions menées dans le cadre de ce projet, Lunéville fait partie des 10 villes laboratoires retenues par la Caisse des Dépôts pour tester de nouvelles solutions visant à revitaliser les centres anciens des villes moyennes en difficultés économiques et sociales. L’intervention de la Caisse des Dépôts porte principalement sur la rénovation de l’îlot Bastien, le développement de l’économie touristique autour du château et la consolidation de l’activité commerciale du centre ancien.

     

Pour accompagner les villes moyennes dans la revitalisation de leurs centres anciens, le gouvernement a créé début 2018 le dispositif "Action Cœur de Ville". Ce plan destiné à 222 villes répond à une double ambition : améliorer les conditions de vie des habitants des villes moyennes et conforter le rôle moteur de développement du territoire de ces dernières. 

Dans le cadre de l'appel à candidature du plan "Action Cœur de Ville", et grâce aux analyses menées les années précédentes par l'Agence sur la revitalisation du centre ancien de Lunéville, l'Agence Scalen a réalisé le dossier de candidature présenté par la Ville de Lunéville et la Communauté de communes du Territoire de Lunéville à Baccarat en février 2018.

Lunéville est la première commune signataire de la convention Action Cœur de Ville en France. 

Coeur de ville Saint-Dié-des-Vosges : Action cœur de ville 

 

À l'instar de Lunéville, Saint-Dié-des-Vosges a été sélectionnée en 2018 pour bénéficier du dispositif "Action Coeur de Ville". Elle figure dans la liste des communes retenues par la Région Grand Est pour son programme de soutien aux villes moyennes.

La ville de Saint-Dié-des-Vosges est le pôle majeur de la Communauté d'Agglomération de 77 000 habitants, représentant à elle-seule un quart de la population de l'agglomération. C'est au regard de cette fonction de centralité, et du fait des dysfonctionnements du bâti ou urbains observés dans le centre-ville, que la candidature de Saint-Dié-des-Vosges a été retenue pour bénéficier de ces différents dispositifs. 

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation.