Grenelle des Mobilités en Lorraine

Lancé en 2019 par la Région Grand Est et le Pôle Métropolitain du Sillon Lorrain pour que les élus, les techniciens, les représentants des associations, des entreprises, et des usagers puissent contribuer à élaborer de solutions nouvelles en matière de transport et de déplacement. Pour la première fois en France, une telle démarche est conduite à l’échelle d’un espace régional alliant des territoires urbains, péri-urbains et ruraux.

Au premier semestre 2020, différents ateliers techniques se sont déroulés, réunissant une quarantaine de techniciens. L’objectif : identifier les grands chantiers qui seront mis en œuvre lors du Grenelle.

En août, le premier comité technique du Grenelle des Mobilités en Lorraine a réuni les trois agences lorraines l’AGURAM, l’Agape Lorraine Nord et Scalen, les services de la Région et du Pôle Métropolitain Européen du Sillon Lorrain et l’État, par l’intermédiaire de la DREAL (Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement). L’occasion d’enclencher la seconde phase du Grenelle, qui fait suite aux ateliers techniques qui se sont tenus au premier semestre.

À la rentrée, le comité de pilotage du Grenelle s’est réuni afin de présenter aux élus de la Région, du Pôle métropolitain du Sillon Lorrain, des départements, et des représentants de l’État, les avancées de la préparation technique du Grenelle qui s’est tenue au premier semestre. Après l’intervention des trois agences de développement et d’urbanisme de Lorraine (AGURAM, AGAPE et SCALEN), les échanges ont permis de compléter les huit chantiers stratégiques :

  • Jouer collectif pour porter un projet de Réseau express métropolitain (REM) lorrain.
  • S’appuyer sur les gares et pôles d’échanges existants pour que le REM irrigue l’ensemble des territoires.
  • Harmoniser les services et l’innovation pour faciliter la mobilité de tous.
  • Garantir un droit universel à la mobilité pour accompagner les usagers les plus fragiles.
  • Organiser les changement d’échelle du vélo pour accompagner l’évolution des usages.
  • Massifier l’usage mutualisé de la voiture pour réduire la congestion et la pollution.
  • Élaborer un schéma de la mobilité transfrontalière pour mettre en cohérence les actions menées et construire un collectif.
  • Construire une ambition partagée et multimodale pour la gestion des flux fret et la logistique).

En novembre s’est enclenché la phase politique du Grenelle, qui doit déboucher sur la préfigurations d’actions opérationnelles qui seront présentées en clôture de la démarche. Ce lancement a fait l’objet d’un webinaire animé par Mireille Gazin et David Valence (élus à la Région) et par Patricia Gout (AGURAM) et Pascal Taton. Le webinaire a été l’occasion de faire intervenir Jean-Marc Offner, DG de l’a-urba, qui a donné les clefs de la réussite d’une telle démarche au regard de l’expérience bordelaise.

Visionner le replay 

Retour

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation.