Les Cahiers de Scalen n°44
Le marché du logement ancien dans le sud54 - Transactions des particuliers - Bilan 2008/2017

Après les reprises ponctuelles constatées en 2010 et 2011 succédant aux années de crise, le volume des logements vendus dans le Sud Meurthe-et-Moselle est reparti à la hausse, avec un record en 2017. En effet, avec 6 514 ventes en 2017, le marché des particuliers dans l’ancien connaît ainsi une croissance plus importante que l’année précédente : + 12 % en 2017 contre + 4 % en 2016.
Si cette reprise est constatée sur l’ensemble du territoire Sud Meurthe-et-Mosellan et de la Métropole du Grand Nancy, la ville de Nancy enregistre la plus forte progression du volume des ventes entre 2016 et 2017, soit + 19 % contre 12 % pour l’ensemble du territoire.
Malgré une légère progression des prix entre 2015 et 2017, la tendance de la dernière décennie est plutôt à la baisse : les prix constatés en 2017 n’ont pas trouvé leurs niveaux d’avant la crise de 2008. La moitié des ventes enregistrées en 2017 dans le Sud Meurthe-et-Moselle (hors Grand Nancy) est inférieure à 129 200 € pour les maisons, et à 1 071 €/m² pour les appartements. Les montants médians dans le Grand Nancy sont respectivement de 198 500 € pour l’individuel et 1 698 €/m² pour le collectif.
Le marché de l’ancien continue de répondre aux capacités d’achat des primo-accédants et des familles modestes. Outre des prix inférieurs à ceux pratiqués dans le marché du neuf, il propose une diversité de produits (typologie, localisation) qui permet aux ménages de trouver un bien adapté à leurs besoins et à leur budget.

Retour

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation.